Flèche gras gauche Icône Flèche gras droite Icône Flèche droite Icône Panier Icône Cercle fermé Icône Développer les flèches Icône Facebook Icône Instagram Icône Pinterest Icône Hamburger Icône Information Icône Flèche vers le bas Icône Adresse Icône Mini panier Icône Personne Icône Règle Icône Recherche Icône Shirt Icône Triangle Icône Sac Icône Lire video
  • Mokarran vous raconte la légende de Maritipa et de Teahiaroa
  • Post author
    Vincent Truchet

Mokarran vous raconte la légende de Maritipa et de Teahiaroa

Mokarran vous raconte la légende de Maritipa et de Teahiaroa

 

Légende de Maritipa et de Teahiaroa

 

Il était une fois, vivant sur un des motu de Kaukura, une très belle femme. Pour l’aider à affronter la solitude, les dieux lui accordèrent d’avoir des enfants. Mais la femme dédaigna ce don. Un jour, elle confia à l’océan la terre qui renferma deux corps d’enfant celui de Maritipa et de son frère Teahiaroa. Les deux enfants, emportés par le courant dérivèrent pendant un temps indéfini.

 

Devenus adultes, Maritipa prit la forme d’un requin, tandis que Teahiaroa se transforma en une magnifique raie. Tout deux avaient cependant gardé un visage humain. Un jour, par hasard des pêcheurs découvrirent une grotte marine appelée Marite. C’est par ce tunnel de 800 mètres de long, de 30 mètres environ de diamètre que Maritipa et Teahiaroa émergeaient de l’océan. La sortie côté large de cette grotte marine porte le nom de Mapiri tandis que l’entrée côté lagon est appelée Vaitomoana. Ce passage sous-marin deviendra plus tard, leur cimetière.

En effet, par une nuit de tempête, alors que Maritipa et Teahiaroa étaient au large des vagues d’une violence extrême s’engouffrèrent dans le tunnel, détruisant tout sur leur passage. Dans un bruit sourd, les rochers se détachèrent obstruant totalement la grotte. Au petit matin, lorsque Maritipa et Teahiaroa voulurent revenir dans le lagon, ils découvrirent un mur au milieu de la grotte. Le passage était fermé à tout jamais. Maritipa et Teahiaroa émirent des plaintes si fortes que toute vie sur l’atoll de Kaukura cessa un instant.

Aujourd’hui ces échos plaintifs sont encore perçus, accompagnés de sifflements. C’est un message des deux enfants de Kaukura, qui signifie que le temps va changer et qu’une forte houle est prévue.

  • Post author
    Vincent Truchet

Comments on this post (0)

Leave a comment